Voyager aux USA : le concentré des conseils pratiques !

En 2016, les USA ont attiré un peu plus de 75 millions de touristes. Ils débarquent pour faire du tourisme, pour rendre visite à la famille, pour des opportunités d’affaires, pour un séjour linguistique, pour un stage de fin d’études, pour dire « J’y étais »… Toutes les raisons sont bonnes pour débarquer aux USA, pour peu que l’on prenne les précautions qui s’imposent. Découvrez dans ce papier un concentré de conseils pratiques pour voyager serein et sans prise de tête !

Les 5 conseils pratiques de ceux qui en reviennent

Nous avons compilé pour vous le top 5 des conseils des Français qui reviennent d’un séjour en Amérique du Nord. Cela vous permettra de faire des économies et d’éviter quelques mauvaises surprises.

#1 Airbnb avant les hôtels

L’économie collaborative est beaucoup plus développée aux USA, et pour l’hébergement, vous aurez l’embarras du choix. Vous trouverez des appartements de belle facture du côté de Venice Beach, à 50 mètres de la plage, à un prix deux à trois fois moins élevé que le prix d’une chambre d’hôtel, même en basse saison.

#2 Pour le vol : la règle d’or de l’aller-retour

C’est simple : si vous voulez (vraiment) alléger la facture, veillez bien à prendre un aller-retour qui lie les mêmes deux villes. Prenez un A/R Paris – New York plutôt qu’un aller Paris – New York et un retour San Francisco – Paris. La dernière option triple le montant du vol ! Pour voyager en interne, préférez l’avion, c’est plus rapide et parfois moins cher. Vous trouverez des vols NY – LA à 100 €, des vols San Francisco – NY à 90 €, etc. La meilleure compagnie pour se rendre aux USA reste, de loin, British Airways. Selon la saison à laquelle vous parte, envisagez un départ de Londres. Cela revient parfois 50% moins cher.

#3 La question des pourboires

En général, le service n’est pas inclus dans le prix des repas. Le pourboire conseillé s’élève à environ 15% de la facture. A New York, il faut compter aussi une taxe locale qui n’est pas incluse dans les prix. Soyez prévoyant à ce niveau, les additions montent très vite !

#4 La nature est magnifique… mais agressive

Si vous êtes du genre baroudeur, préparez-vous à vivre de grands moments. Attention toutefois à ne pas manquer de vigilance : tiques dans les champs, serpents dans les forêts, écarts importants de température, canicules « soudaines »… Veillez à ne jamais manquer d’eau fraiche sur vous. Autre point important si vous comptez faire des randonnées : être capable de faire la différence entre un simple roncier et le fameux poison Oak qui est une plante que l’on retrouve partout dans les bois et les champs. Le poison Oak (ou le poison Ivy dans l’est) entraine des brûlures sur la peau au moindre contact. Googlez « Poison Oak ». Cela vous évitera de passer un sale quart d’heure…

#5 A la pharmacie…

Si vous êtes pris d’un mal de tête ou d’une migraine, inutile de demander du paracétamol à la pharmacie : vous n’en trouverez pas. Du moins, pas sous ce nom ! En Amérique du Nord, on parle de l’acetaminophen. Ne cherchez pas : c’est exactement la même chose. Vous en trouverez dans toutes les pharmacies, et même dans les épiceries.

En bref : ce qu’il faut savoir avant de partir

Les ressortissants de l’Union Européenne qui souhaitent voyager aux Etats-Unis doivent disposer d’un passeport biométrique ou électronique en cours de validité et d’une autorisation électronique de voyage ESTA à remplir en ligne. Notez que les enfants de tous âges doivent impérativement posséder leur propre passeport, et cela concerne même les bébés ! Il n’y a pas de vaccination obligatoire, et le permis national suffit pour conduire, sauf pour certains loueurs de voitures qui demandent un permis de conduire international aux clients européens. Pensez à recharger vos appareils électriques avant de prendre l’avion : les agents de contrôle doivent en effet être en mesure de les mettre en marche pour des raisons de sécurité. Ce n’est pas systématique, mais ça arrive assez souvent. Plus généralement, pour voyager l’esprit tranquille :

  • Evitez de verrouiller vos valises de soute. Autrement, vous pourrez retrouver les serrures forcées par les services de sécurité qui les fouillent de plus en plus régulièrement ;
  • Ayez l’adresse de votre hébergement à portée de main. Vous en aurez besoin pour remplir la déclaration de douane qui vous sera distribuée dans l’avion ;
  • Il est interdit d’emporter avec soi des denrées périssables non stérilisées. La liste est large et va des biscuits à la charcuterie en passant par le fromage. Seules les conserves sont tolérées ;
  • Vous avez droit à une seule bouteille d’alcool par personne, dans la soute.

Alors bien sûr, se rendre aux USA est une aventure marquante qui ne se refuse pas, quelle que soit la période de l’année. Il y a toutefois des saisons qui permettent de tirer le maximum de son voyage :

  • Au Nord-Est du pays : en automne, à la fin du printemps et en été ;
  • Dans les parcs nationaux de l’Ouest : de mai à septembre ;
  • En Californie (et dans les Etats voisins) : le climat est agréable toute l’année ;
  • Dans la Vallée de la Mort (Death Valley) : au printemps et en automne ;
  • En Floride : entre octobre et mai ;
  • En Louisiane : au printemps et en automne.

Vous le verrez, vous aurez l’impression d’être plongé au cœur d’une culture à la fois familière mais terriblement dépaysante. Les ambiances de film, les monuments que l’on connait sur le bout des doigts à force de regarder des séries, les canyons qui semblent prendre vie d’une carte postale… ne boudez pas votre plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *