Tout savoir sur le régime anti-inflammatoire

L’arthrose est une inflammation du cartilage qui entoure l’articulation. À force, le cartilage s’use et l’articulation devient douloureuse, se raidit et se déforme. C’est malheureusement une maladie dégénérative contre laquelle il n’existe pas de traitement à l’heure actuelle. Néanmoins, des études récentes ont montré qu’un apport en bons nutriments favorise l’assouplissement des articulations et diminue l’inflammation. C’est ce que l’on appelle le régime anti-inflammatoire. En quoi consiste-t-il ?

Supprimer les graisses polyinsaturées

Les graisses polyinsaturées sont riches en oméga-6 qui favorisent l’inflammation. En les remplaçant par des oméga-3, on diminuera donc les poussées inflammatoires. Les aliments qui en contiennent sont les graines de lin, mais aussi les noix.

Il faut aussi préférer l’huile de colza bio à l’huile de tournesol  ou d’arachide pour assaisonner les salades. Vous pouvez aussi y faire macérer des plantes aromatiques aux vertus elles aussi anti-inflammatoires : du thym, du romarin, de l’origan, de la menthe ou même de l’ail. Pour vos cuissons, optez pour l’huile d’olive ou la graisse de noix de coco. Bannissez les frites et autres aliments frits, la margarine et le saindoux.

Manger beaucoup de fruits et légumes

Les fruits et les légumes apportent à l’organisme des minéraux et des vitamines qui neutralisent les radicaux libres responsables de l’inflammation. Achetez des fruits rouges, des agrumes, des kiwis, des dattes et de l’ananas, riches en vitamine C.

Côté légumes, faites des cures de choux sous de toute sorte, cuits, crus, en jus : ils contiennent de la vitamine C et K. Cuisinez aussi des poivrons, du céleri, des épinards ou encore des tomates. En revanche, il faudra réduire les produits transformés et particulièrement le pain, les pâtisseries, les boissons gazeuses trop riches en glucides propices à l’inflammation. Notez que la prise de poids favorise la favorise également.

Réduire la viande

Une étude sur le régime semi-végétarien a permis de comprendre le lien entre l’arthrose et l’alimentation. En diminuant la viande rouge et en préférant le poisson, riche en oméga-3, deux à trois fois par semaine seulement, les chercheurs ont pu prouver l’efficacité d’un régime pauvre en viande sur l’inflammation. Les meilleurs poissons sont ceux dits gras, la sardine, le maquereau, le saumon… Il ne faut pas négliger aussi les produits laitiers.

Les épices, en particulier le curcuma et le gingembre, améliorent également la souplesse articulaire le matin.

Le régime inflammatoire est recommandé contre les inflammations chroniques responsables des cancers et des maladies cardiaques.